l'invité d'honneur

Par le passé, ce sont par exemple David Yates, Gary Lewis, Mathieu Kassovitz, Hélène de Fougerolles, Patrice Leconte ou encore Nathalie Baye qui nous ont fait l’honneur de leur présence. Nous tenons donc à ce que le jury de la compétition officielle réunisse des professionnels reconnus, qu’il s’agisse de réalisateurs, d’acteurs, ou encore de scénaristes, nourris d’une carrière riche et ayant des angles d’approche du cinéma très différents.

L’INVITÉ D’HONNEUR
MICHEL OCELOT

 

L’INVITÉ D’HONNEUR
MICHEL OCELOT

Pour couronner le tout, nous choisissons également d’accueillir sur une journée l’Invité d’Honneur du Festival. L’Invité d’Honneur est une figure bien connue et passionnée du monde du cinéma dans sa globalité afin de mettre en avant les valeurs promues par le Festival. À l’occasion de cette belle semaine de cinéma, l’Invité d’Honneur est présent autour d’une conférence ouverte au grand public ou lors de son discours pendant la Cérémonie d’ouverture.

La conférence aura lieu le vendredi 8 mars 2019 à 17h à la Fnac de Lille. 

Qui est Michel Ocelot? Celui dont les films ont marqué votre enfance ou fait rêver vos enfants, rien que ça !

Autodidacte, Michel Ocelot a consacré toute sa carrière au cinéma d’animation. Il écrit ses propres histoires, dessine lui-même les personnages de ses films et crée leur univers graphique. Parmi ses courts métrages, il réalise notamment Les 3 Inventeurs, (Bafta 1980 du meilleur film d’animation, Londres), puis La Légende du Pauvre Bossu (César 1983 du meilleur court-métrage d’animation, Paris). Mais c’est en 1998 que le grand public découvre Michel Ocelot, grâce au succès public et critique de son premier long métrage Kirikou et la Sorcière. Viennent ensuite Princes et Princesses, d’anciens contes en silhouette, Kirikou et les Bêtes Sauvages, co-réalisé avec Bénédicte Galup et son 4ème long métrage Azur & Asmar (2007), un conte de fée pour lequel il est sélectionné par le Festival de Cannes 2006 dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs. En théâtre d’ombres et en 3D relief, Les Contes de la Nuit (2011) est le seul long métrage français sélectionné en compétition à la 61ème édition du Festival International du Film de Berlin. Michel Ocelot vient de terminer un nouveau long métrage, Dilili à Paris, une grande histoire se déroulant à la “Belle Epoque”.

Jury de la compétition officielle

Sans surprise, le jury de la compétition officielle s’occupe de juger les courts métrages de la compétition officielle pour remettre 5 prix: le grand prix, le prix de la meilleure interprétation féminine, prix de la meilleure interprétation masculine, prix de la réalisation et prix de meilleur scénario. 

ALICE VIAL

Alice est auteure-réalisatrice et a réalisé quatre courts métrages sélectionnés dans de nombreux festivals. Le dernier en date, Les Bigorneaux, a obtenu le César 2018 du meilleur court métrage. Alice développe actuellement son premier long. En tant que scénariste, elle a co- écrit Les Innocentes, réalisé par Anne Fontaine et sélectionné à Sundance. Le scénario a reçu une nomination au César 2017. Elle est aussi consultante sur des films comme Five d’Igor Gotesman et Sofia de Meryem Benm’Barek. Elle écrit pour la télévision sur les séries Les Grands, Marjorie, Femmes ou encore Loulou, série digitale qu’elle a co-créé pour Arte Créative et primée à Série Mania. Alice a réalisé trois épisodes de la saison 2.

 

 

 

 

ANA GIRARDOT

Après des études de théâtre à New York, Ana Girardot décroche le rôle qui la révèlera au grand public en 2010 : celui du film Simon Werner a disparu… de Fabrice Gobert présenté à Cannes et nommé aux Césars. Par la suite, sa carrière évolue et l’amène à tourner aux côtés de Guillaume Canet, Pierre Niney ou encore Jérémie Renier. Elle incarne également Lucy Clairsene dans la série Les Revenants, lauréate du Globe de cristal 2013 de la Meilleure Série.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

YANN SAMUELL 

Dans les années 90, il réalise des courts métrages, documentaires, publicités et clips, ainsi que quelques mises en scène au théâtre. Son premier long métrage, Jeux d’Enfants, réunit Guillaume Canet et Marion Cotillard. Le film connaît une carrière internationale fulgurante et sera le film français le plus diffusé à l’étranger. Ce succès lui ouvre les portes d’Hollywood, où il réalise My Sassy Girl avec Elisha Cuthbert. Il revient en France avec L’Âge de raison, où Sophie Marceau doit tenir ses promesses d’enfant. Yann Samuell va renouer avec le grand public avec son adaptation de La Guerre des boutons, qui met en scène Éric Elmosnino, Fred Testot, Mathilde Seigner et Alain Chabat. Il travaille actuellement sur plusieurs projets parmi lesquels : Well Done avec William Hurt, Le Journal d’un Vampire en Pyjama et La Déchirure. Yann Samuell écrit également des scénarios pour d’autres aussi bien en France qu’aux Etats Unis. 

MARILOU DUPONCHEL

Journaliste et critique cinéma aux Inrockuptibles, Marilou Duponchel suit une formation de Lettres Modernes, Cinéma et Audiovisuel à l’Université de Toulouse puis à la Sorbonne Nouvelle. Après différents stages, notamment au sein du magazine TROISCOULEUR et un master 2 consacré au jeune cinéma français, elle intègre en tant que journaliste et critique l’équipe des Inrockuptibles en novembre 2017. Aujourd’hui, elle est également programmatrice du nouveau ciné-club « Ciné-Court » organisé par les Inrocks, qui propose une fois par mois une projection de courts métrages au cinéma de l’Entrepôt dans le 14eme arrondissement de Paris.

 

 

 

 

 

 

FANNY PEREIRE

Fanny Pereire commence à travailler chez Christie’s, la célèbre maison de ventes aux enchères à New York et participe à la création de la revue “Art & Auction”. Finalement c’est dans le cinéma qu’elle emploie ses connaissances lorsqu’elle est engagée en tant que « art consultant » par Scott Rudin en 1999 pour le film Dérapages incontrôlés (Changing Lanes) de Roger Michell . Elle sélectionne les œuvres d’art pour les décors qui apparaîtront à l’écran et aideront à raconter l’histoire. Aujourd’hui, Fanny Pereire partage son temps entre les plateaux de tournage, galeries d’art et studios d’artistes à la recherche d’œuvres pour ses prochains films. Elle a travaillé sur de nombreux blockbusters dont Wall Street 2, Les Noces rebelles, Triple alliance, Le nouveau stagiaire, La Fille du train ou plus récemment Ocean’s 8.

Jury de la compétition Autres regards - ÉDITION 2018

En parallèle, le Festival accueille aussi trois étudiants réunis autour d’un président afin de juger la compétition Autres Regards : là encore, il s’agit d’enrichir le Festival de jurés ouverts sur un cinéma en perpétuelle évolution.


Président du Jury   
Jean-François LAGUIONIE

Considéré comme l’un des plus grands de l’animation française, Jean-François Laguionie a une carrière extraordinaire. Depuis ses débuts dans l’animation aux côtés de Paul Grimault où il réalise ses premiers courts métrages, Jean-François Laguionie a réalisé 9 courts et 5 longs métrages tous auréolés de succès : Grand Prix du Festival d’Annecy 1964 pour La demoiselle et la violoncelliste, Palme d’or du court métrage et César du court métrage d’animation en 1978 pour La Traversée de l’Atlantique à la rame, une nomination aux Césars pour le long métrage Le Tableau en 2011 et enfin Grand Prix du Festival d’Ottawa pour Louise en hiver en 2016, son dernier long métrage en date. Jean-François Laguionie est aussi l’auteur de nouvelles aux éditions Delatour, dans lesquelles on retrouve tout l’onirisme et la poésie propres à son travail.

 

AYMERIC DE TARLÉ

Aymeric de Tarlé étudie le cinéma à l’ESRA – où il se spécialisera en section Image – et les Lettres Modernes à la Sorbonne. Il participe à la rédaction de critiques cinéma dans le magazine mensuel L’avant Scène Cinéma et le journal étudiant Sorb’on. Il est également un passionné de théâtre – qu’il a pratiqué plusieurs années – un amoureux de la Colline et du théâtre de l’Odéon. Aymeric participe aussi à l’écriture et à la réalisation de courts métrages, Dernier pétale (meilleur espoir aux 48 heures de l’ESRA) et Lève ton regard pour la Maif.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

 

 

 

 
ENXHI NONI

Née à Tirana en Albanie et récemment expatriée en France où elle étudie dans la filière « Humanités » de l’Université de Lille, Enxhi Noni est passionnée par le cinéma, la photographie argentique et la littérature. En 2016, Enxhi a réalisé un court métrage au sein du DokuFest au Kosovo ayant pour sujet la transition politique de l’Albanie après la chute du régime communiste et les reflets de la jeunesse. Son film est par la suite apparu dans plusieurs festivals régionaux en Bosnie-Herzégovine, Albanie et Roumanie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
YACINE JAMOUI

Très curieux, Yacine Jamoui s’intéresse à la littérature, la peinture, la mode, et bien entendu au cinéma. C’est d’ailleurs ce qu’il trouve stimulant dans le 7ème art : croiser ses connaissances dans d’autres disciplines pour les réinvestir, ce qui lui permet de multiplier les points d’entrée dans un film. Ses trois réalisateurs préférés reflètent son éclectisme : Michael Haneke pour sa poésie, Wong Kar-Wai pour la beauté de sa prise de vue et Yorgos Lanthimos pour son esprit décalé.