Tout schuss pour le premier long métrage de Charlène Favier

La réalisatrice en compétition lors de la 36ème édition du Festival du Cinéma européen pour Odol Gorri, nous emmène dans Slalom skier aux Arcs.

 

La réalisatrice, à nouveau accompagnée de Noée Abita qui a obtenu le prix de la meilleure interprétation féminine du Festival pour le rôle d’Eva dans Odol Gorri, nous plonge au cœur des violences sexuelles dans le sport, en l’occurrence le ski. Noée Abita interprète cette fois le personnage de Lyz, une adolescente venant d’intégrer une prestigieuse section ski-études. Cette dernière y rencontre Fred, un ex-champion, désormais entraîneur, qui décide de tout miser sur elle. Galvanisée par son soutien, Lyz s’investit à corps perdu dans le ski et enchaîne les succès. Pourtant, tout bascule rapidement lorsque l’emprise de Fred sur Lyz devient de plus en plus forte, voire absolue.

 

Slalom, nommé au festival de Cannes, récompensé aux festivals d’Angoulême et de Deauville, est déjà encensé par la critique.

 

Alors que les stations de ski sont ouvertes mais que les remontées mécaniques sont fermées pour les vacances à venir, une irrésistible envie de skier vous submerge-t-elle ? Un conseil : allez voir Slalom dès la réouverture des cinémas le 15 décembre et vous retrouverez le doux froid polaire des pistes.

 

Crédit photo : © charlie bus production